Chapitre (3)
~ Hybridations intimes et collectives


Les Rencontres ArTec à la Gaîté Lyrique, Paris / 2021


Cette performance incarne la volonté de proposer des dispositifs artistiques générant des liens intimes avec le public. Dans la pénombre de la scène, avec Ella Gouët  avons proposé une immersion multisensorielle en clair obscur entre lectures, photographies d’archives personnelles et étranges paysages sonores.

Les lectures étaient issues de nos recherches artistiques, mais également des lettres échangées durant l’écriture de notre mémoire, sorte de carnet de voyage à quatre mains au temps du Covid. Au-delà des processus individuels de création, ce sont davantage des expériences de vie que nous avons partagé, racontant les pensées et événements qui jalonnent notre quotidien. De la perte d’êtres chers à des souvenirs de l’enfance, entre déracinement et paradis perdu, entre le Sénégal, l’Indonésie, l’Italie, la Suisse et la France.
À la fin de la représentation, nous avons proposé au public d’écrire une lettre à un.e inconnu.e dans la salle. Elles ont ensuite été redistribuées au hasard, certaines ont été lues à haute voix. Un moment suspendu et drôle, entre déclarations personnelles et secrets inattendus.