Chapitre (2)
~ Infiltrations



Musée d'Ethnographie de Genève (MEG) / 2021-2023


Le Musée d’Ethnographie de Genève m’a sollicitée à deux reprises pour proposer des formats innovants de médiation culturelle, afin de s’adresser et d’inviter de nouveaux publics au musée ; mettre au centre l'expérimentation collective, la participation culturelle plutôt que la transmission de savoir.

Ateliers Vivants / automne 2023
“Quelle date sommes-nous ?
Le 12 octobre 2051.
Ce soir nous vous invitons à faire un pas de côté.
Nous vous invitons à une métamorphose éphémère.
Nous n’avons pas l’insolence de penser que nous pouvons réfléchir percevoir, rêver comme une autre espèce,
Mais nous savons user de notre imaginaire pour travailler nos propres perceptions et envisager des manières radicalement différentes de nous relier à l’inconnu, au fragile, au dégoutant, au plus sauvage que nous,
Utiliser la fiction comme manière de projeter ce qui pourrait advenir si nous étions autre.
Un stratagème pour déjouer notre besoin d’exister en tant qu’humain.es avec ce qui est ici et maintenant.
Dès cette minute dans ce laboratoire, en cette année 2051, la seule réalité est celle de l’imagination.
Nous vous invitons à faire advenir ensemble une fiction joyeusement subversive.”


Dans le cadre de l’exposition Etre(s) Ensemble, nous avons proposé un atelier performatif pour convier le public à un temps d’exploration autour du thème de l’exposition : les relations entre les humains et les autres espèces.

J’ai proposé une collaboration avec la scénographe Sheherazad Dermé et souhaité construire une narration inspirée de l’univers d’Ursula K. Le Guin. Stimuler l’imaginaire, mais également les sens du public en offrant une palette de références et d’expérimentations multisensorielles.

MEG Lab en partenariat avec l’AMIC / 2021-2022
Le souhait de la médiation culturelle était de déployer un projet inspiré des Living Labs et de collaborer pour cette édition avec une dizaine de jeunes de l’association AMIC. Offrir la possibilité à des populations plus éloignées de la culture et concernées par certaines collections de participer à la manière dont le musée construit son offre pour le public.
J’ai été invitée à concevoir une première itération et proposer un protocole pérenne pour la suite.

J’ai déployé une série d’ateliers collectifs pour s’immerger dans le musée, manipuler des objets issus de la collection du MEG en collaboration avec des professionnel.les du musée, et prototyper des propositions de format avec des artistes convié.es pour enrichir les réflexions.

L’envie du groupe était de permettre aux objets de sortir de leur vitrine (littéralement ou métaphoriquement), de dépasser le simple cartel pour raconter les objets, afin de rendre l’expérience muséale plus vivante et interactive. Ainsi la collection permanente du musée a été enrichie d’une nouvelle pièce, une Jebena (cafetière érythréenne). Celle-ci occupe une vitrine agrémentée de plusieurs dispositifs immersifs tels que des paysages sonores donnant à entendre un rituel autour d’une jebena et des récits personnels autour de l’objet.